chirurgie de l'épaule par le chirurgien orthopédiste Christophe Charousset à Paris 8
chirurgie du genou par le chirurgien orthopédiste Christophe Charousset à Paris 8
chirurgie du sport par le chirurgien orthopédiste Christophe Charousset à Paris 8

Les tendinopathie calcifiantes de l’épaule

Les pathologies tendineuses

Les réparations de la coiffe des rotateurs

Les pathologies tendineuses
figure-5-ioapc-paris.png

Les tendinopathie calcifiantes

Elles sont fréquentes (3 à 7% de la population) d’origine inconnue, elles atteignent plus souvent la femme vers la cinquantaine. Elles sont souvent d’apparition brutale, elles guérissent généralement spontanément.

Dans 15% des cas, les calcifications sont multiples sur la même épaule.
figure-6-ioapc-paris.jpg
Dans 15% des cas, les calcifications sont multiples sur la même épaule.

Le bilan radiologique permet de faire le diagnostic en retrouvant toujours une calcification qui est radio visible.

Aspect Clinique

La plupart des calcifications de l’épaule est asymptomatique, mais elles peuvent s’exprimer de plusieurs façons :

  • un tableau de conflit sous acromial, parfois inhabituel,
  • douleurs nocturnes,
  • apparition sans facteur déclenchant, de douleurs à l’épaule gauche chez un droitier,
  • accès aigus hyperalgiques émaillant le cours de cette banale tendinite, ou par la simple chronicité des troubles.
  • un tableau d’épaule aiguë hyperalgique, qui correspond à une bursite aiguë par rupture de la calcification dans la bourse sous-acromiale.
  • douleur permanente, de survenue brutale, s’accompagnant d’une impotence fonctionnelle majeure, obligeant souvent le patient à dormir dans un fauteuil ; durant 5 à 7 jours et disparaissant sans séquelles, ce peut être une forme de guérison de la tendinite calcifiante.

Le traitement médical est toujours recommandé en associant une infiltration de corticoïdes sous acromiale à du repos articulaire et des antalgiques. Si les calcifications persistent plusieurs mois ou années et après échec du traitement médical, un traitement radical par exérèse sous arthroscopie peut être proposé.

figure-7-ioapc-paris.png

Le traitement radical par arthroscopie (voir la vidéo)

Le principe du traitement consiste en une exérèse de la calcification sous arthroscopie. Elle se fait à la curette ou à l’aide d’un jet sous pression, suivie d’un lavage abondant de la bourse.

Cette intervention est réalisée en chirurgie ambulatoire (une journée d’hospitalisation)

Un protocole de réhabilitation améliorée après chirurgie (RAC) est mis en place (antalgiques/cryothérapie/mise en place de l’attelle/rééducation) dès la période pré opératoire. La collaboration étroite entre les différents intervenants dans les soins péri-opératoires (chirurgien, anesthésiste, infirmier, kinésithérapeute, médecin traitant) est essentielle pour la réussite du protocole.

Le patient rentre à son domicile le membre supérieur immobilisé par une attelle pendant 3 semaines, l’auto-rééducation est entreprise dès le troisième jour post opératoire pour une récupération rapide de l’ensemble des mobilités articulaires.

La reprise du sport est autorisée au 3e mois post-opératoire.

Le patient est revu par le Docteur Christophe CHAROUSSET en consultation pour le suivi postopératoire au 45e jour, puis à 3 mois.

Calcification de l'épaule sous arthroscopie et injection de Plasma Riche en Plaquettes