"Durant l'épidémie COVID-19, le docteur Charousset dispose d'un Plan de Continuité d'Activité pour répondre aux demandes des patients: les consultations sont assurées toute la semaine mais les vidéo consultations doivent être favorisées sur Doctolib »

chirurgie de l'épaule par le chirurgien orthopédiste Christophe Charousset à Paris 8
chirurgie du genou par le chirurgien orthopédiste Christophe Charousset à Paris 8
chirurgie du sport par le chirurgien orthopédiste Christophe Charousset à Paris 8

Les tendinopathies calcifiantes de l’épaule

Calcification du tendon du sus épineux

Calcification des tendons de la coiffe des rotateurs de l'épaule traitement médical par infiltration de corticoide et traitement chirurgical radical par arthroscopie  sous arthroscopie par le docteur Christophe Charousset IOAPC Paris

Radiographie de l'épaule: calcification du tendon du sus épineux

Calcification des tendons de la coiffe des rotateurs de l'épaule traitement médical par infiltration de corticoide et traitement chirurgical radical par arthroscopie  sous arthroscopie par le docteur Christophe Charousset IOAPC Paris

Infiltration de l'épaule avec aspiration de la calcification

Calcification des tendons de la coiffe des rotateurs de l'épaule traitement médical par infiltration de corticoide et traitement chirurgical radical par arthroscopie  sous arthroscopie par le docteur Christophe Charousset IOAPC Paris

Vidéo expliquant le traitement radical par arthroscopie d'une calcification

Les tendinopathie calcifiantes

Elles sont fréquentes: 3 à 7% des épaules saines (35% seulements sont symptomatiques), mais elles représentent 7% des consultations pour épaule douloureuses. Elles sont d’origine inconnue, elles atteignent plus souvent la femme vers la cinquantaine. Elles sont souvent d’apparition brutale, elles guérissent généralement spontanément.

Dans 15% des cas, les calcifications sont multiples sur la même épaule.
 

Aspect Clinique

La plupart des calcifications de l’épaule est asymptomatique, mais elles peuvent s’exprimer de plusieurs façons :

  • un tableau de conflit sous acromial, parfois inhabituel,
  • douleurs nocturnes,
  • apparition sans facteur déclenchant, de douleurs à l’épaule gauche chez un droitier,
  • accès aigus hyperalgiques émaillant le cours de cette banale tendinite, ou par la simple chronicité des troubles.
  • un tableau d’épaule aiguë hyperalgique, qui correspond à une bursite aiguë par rupture de la calcification dans la bourse sous-acromiale.
  • douleur permanente, de survenue brutale, s’accompagnant d’une impotence fonctionnelle majeure, obligeant souvent le patient à dormir dans un fauteuil ; durant 5 à 7 jours et disparaissant sans séquelles, ce peut être une forme de guérison de la tendinite calcifiante.

Diagnostic

Le diagnostic demande la réalisation d'une radiographie de l'épaule de face et de profil. Les calcifications sont toujours radio visibles. L'échographie confirmera la présence de la calcification associée à la présence d'une bursite inflammatoire qui est à l'origine de la douleur.

La prescription d'autres examens est totalement inutile, en particuliers l'IRM

Le traitement

Le traitement médical est toujours recommandé en associant une infiltration de corticoïdes sous acromiale, voir une ponction-lavage et aspiration à du repos articulaire et des antalgiques. En revanche la trituration de la calcification sous contrôle radiologique ne doit plus être prescrite car elle n'a pas prouvée son efficacité et  il y a toujours un risque de rupture du tendon de la coiffe des rotateurs secondaire.
 

De nombreuses études ont rapporté le résultat du traitement par onde de choc extracorporelle, montrant une disparition des cas dans 10 à 70% des cas.

 
Dans la grande majorité des cas, l'évolution avec le traitement médical est favorable, les calcifications se résorbent spontanément après quelques semaines ou mois.
 

Si les tendinopathies calcifiantes persistent plusieurs mois ou plusieurs années et après échec du traitelent médical, un traitement radical par éxérèse sous arthroscopie peut être proposée.

 

Le traitement radical par arthroscopie

Le principe du traitement consiste en une exérèse de la calcification sous arthroscopie. Elle se fait à la curette ou à l’aide d’un jet sous pression, suivie d’un lavage abondant de la bourse.

Cette intervention est réalisée en chirurgie ambulatoire une journée d’hospitalisation

Le retour à la maison devra être préparé et il faudra respecter les prescriptions médicales, rester au repos et glacer l'épaule (Cryothérapie), voir la vidéo d'explications

Un protocole de réhabilitation améliorée après chirurgie (RAAC) est mis en place (antalgiques/cryothérapie/mise en place de l’attelle/rééducation) dès la période pré opératoire. La collaboration étroite entre les différents intervenants dans les soins péri-opératoires (chirurgien, anesthésiste, infirmier, kinésithérapeute, médecin traitant) est essentielle pour la réussite du protocole.

Le patient rentre à son domicile le membre supérieur immobilisé par une attelle à titre antalgique pendant 24 à 48 heures, l’auto-rééducation est entreprise dès le lendemain de l'opération pour une récupération rapide de l’ensemble des mobilités articulaires.

La reprise du sport est autorisée au 3e mois post-opératoire.

 Complications

Les complications de cette chirurgie de l'épaule réalisée sous arthroscopie sont rares.

Il y a toujours un risque d'hématome qui pourra être traitée par des séances de cryothérapie (Glace 6 fois par jour pendant 20 mn), du repos et de l'auto rééducation.

Le risque le plus fréquent est de développer une raideur d'épaule ou capsulite rétractile de l'épaule qui ralentira la récupération de la mobilité de l'épaule. Mais le traitement médical de cette capsulite par infiltration de corticoide permettra une récupération dans les cas.

Calcification de l'épaule sous arthroscopie et injection de Plasma Riche en Plaquettes